Cantine

Les repas sont réalisés sur place avec des produits frais et sélectionnés avec rigueur.

En ce jeudi de janvier 2021, nous avons pu déguster un tajine délicieux.

Voici comment cela est arrivé!

Bonjour à toute la classe,

Merci pour votre message, merci aussi pour votre curiosité et l’intérêt que vous portez à l’élevage du mouton.

En France c’est une viande qui n’est consommée que ponctuellement, mais à l’école vous avez la chance d’avoir une excellente cuisinière, j’ai donc proposé à Véronique de mettre de l’agneau en cuisine pour vous faire découvrir cette saveur.

J’ai répondu à votre questionnaire en essayant d’être assez précise, je mets en pièce jointe quelques photos, vous verrez que certains moutons de mon élevage sont relativement dociles...

Ces animaux sont faciles à élever sur une petite surface de prairies et un bâtiment ( bergerie) de petite taille convient. Inutile d’acheter beaucoup de matériel, des barrières, mangeoires et quelques fournitures suffisent. Cependant certaines périodes demandent du travail et de la disponibilité telle que la saison des agnelages, mais qu’importe puisque c’est le plus beau moment de l’année !

Bonne lecture et bonne journée à vous tous !

1- Combien de moutons avez-vous dans votre élevage ?

Au début j’ai acheté 50 brebis. Elles ont agnelé (fait des petits) et le troupeau a donc augmenté, en été cela fait environ 140 moutons, c’est un très petit cheptel (troupeau) !

2- Avez-vous des agneaux ?

Non pas encore en 2021, l’explication est dans la réponse suivante.

3- Combien de temps dure la gestation de le brebis ?

5 mois, c’est la durée de gestation de la brebis, sachant que le bélier est entré dans le troupeau à la Toussaint, je vous laisse calculer la date de naissance des premiers agneaux.

Les petits naissent au printemps car ils bénéficient d’une météo plus agréable pour aller au pâturage en journée avec leur mère qui mange une herbe de qualité et produit ainsi un lait plus riche.

4- Faites-vous la traite ?

Non je n’ai que des brebis de race à viande et elles allaitent 1, 2 voire 3 agneaux, si je devais les priver de leur mère il serait alors nécessaire de leur donner du lait en poudre et des aliments complémentaires pour survivre, ce n’est pas ce que je souhaite.

5- Combien de kg de laine rapporte un mouton ?

Selon les races, un mouton peut produire de 2 à 5 kg de laine environ.

6- Combien vendez-vous votre mouton au boucher ?

Les agneaux répondent à des critères précis ( alimentation, conduite du troupeau, âge, qualité et poids à la vente…) ce qui me permet d’obtenir un label « Agneaux de Brenne ».

Tous les agneaux de mon cheptel sont vendus en boucherie, selon la saison, selon leur poids, leur conformation ( c’est à dire la classification de la carcasse, par exemple un agneau trop gras est déclassé ) , le prix de vente varie de 110 à 160 euros.

Il est important de proposer régulièrement des animaux de qualité et qui correspondent à la demande du consommateur. Par exemple, les gigots ne doivent pas être trop gros, car trop chers, et le client ne veut pas de reste pour le lendemain ; aussi, les côtes ne doivent pas être grasses sinon c’est écœurant.

7- Qu’est-ce qu’un abattoir ?

C’est un établissement agréé pour procéder à l’abattage des animaux destinés à la consommation humaine, avec des normes sanitaires précises et un respect du bien-être animal. Tout cela est contrôlé tous les jours par des vétérinaires.

8- A quel âge vos moutons partent-ils à l’abattoir ?

En France le consommateur apprécie l’agneau, c’est à dire un animal qui a moins de 6 mois, au-delà l’animal est considéré comme adulte et perd sa valeur marchande. Les agneaux restent avec leur mère durant environ 100 jours puis ils sont séparés, c’est ce que l’on appelle le sevrage des agneaux, c’est-à-dire que les mères cessent d’allaiter, et c’est le tarissement des brebis (elles ne produisent plus de lait).

9- Où est cet abattoir ?

Jusqu’en 2019 j’emmenais mes agneaux à 10 km, maintenant l’abattoir ne répond plus aux nouvelles normes 2020, donc je vais à environ 40km.

10- Y a t’il moins de produits « chimiques » dans vos moutons que dans ceux du magasin ?

J’ai opté non pas pour de l’agriculture biologique mais pour une agriculture « raisonnée » : je n’utilise pas d’engrais chimique, pas d’aliment contenant des OGM ( tel que le soja provenant des États-Unis ou du Brésil ), mais si un animal tombe malade et a besoin d’un médicament je le soigne, dans ce cas tout est noté dans un cahier ( un peu comme un carnet de santé) et cet animal devra attendre un certain délai avant de pouvoir être consommé.

Nous savons aussi qu’il est préférable de consommer de la viande locale car l’éleveur est plus impliqué dans la qualité, le suivi de ses animaux et connaît aussi mieux les centres d’abattage qui respectent le bien-être animal et les règles sanitaires.

Effectivement l’agneau de grande surface n’a pas toujours la même traçabilité, notamment dans les plats préparés où les industriels profitent de l’opportunité pour incorporer des animaux dont l’origine n’est pas toujours très claire, surtout lorsqu’il s’agit de viande d’importation.

Depuis quelques années certains grands magasins font l’effort de proposer de la viande locale de qualité au consommateur, mais ce n’est malheureusement pas la plus grosse partie de leur vente.

11- Est-ce qu’un mouton est dangereux ?

Le mouton est un animal très docile, facile à élever en troupeau. Il y a un petit bémol : c’est assez rare, mais il arrive parfois qu’un bélier puisse être agressif, qu’il ne souhaite pas d’intrus dans le troupeau. Il peut être « jaloux » de ses congénères, il faut donc être vigilant.

12- Que mangent vos moutons ?

En été les animaux sont au pâturage et se nourrissent d’herbe, parfois de foin lorsque la saison est sèche. L’hiver, l’herbe se fait plus rare et surtout moins nutritive, ils mangent donc du foin, un peu de paille ( les agneaux adorent ), quelques betteraves et du blé pour leur apporter de l’énergie.

13- Nous avons lu dans le Petit Prince que son mouton voulait manger sa rose, est-ce vrai ?

Un mouton mange les arbustes et bien sûr les fleurs, par exemple au printemps les brebis consomment en priorité les fleurs de pissenlit, de trèfle... Si une brebis s’échappe du pré il est à prévoir que d’autres vont suivre, (tel le mouton de Panurge…) alors tous les droits sont permis et les bordures de fleurs sont forcément très intéressantes…

14- Où mettez-vous vos moutons la nuit : dans un enclos ou dans une grange ?

L’été les animaux sont au pré, dans un champ avec des arbres et des haies pour qu’ils aient de l’ombre. Nous ne sommes pas dans une région en présence du loup, une clôture en bon état et une surveillance régulière suffit.

A partir de l’automne lorsque la météo devient capricieuse et le terrain humide, les brebis et béliers peuvent se mettre à l’abri dans la bergerie où ils mangent le fourrage et se reposent. En journée, s’il fait beau, tout le monde va à l’extérieur. Pendant la gestation des brebis, il leur est bénéfique de faire un peu d’exercice !

Lors de la mise bas ( l’agnelage ) la brebis est rentrée et confinée quelques jours avec son ou ses agneaux, en effet autant les adultes ne craignent pas le froid avec leur laine autant les petits sont frileux et fragiles.