Correspondance (suite)

Les espagnols nous ont répondu ! En ce début d’année, nos correspondants nous ont envoyés leurs bons vœux et nous ont appris pleins de choses sur le déroulement des fêtes en Espagne, mais aussi quelles étaient leurs traditions catalanes pour Noël (et même Mme Chenoffe ne les connaissaient pas toutes !) et en français !

Voici ce que les élèves en ont conclu :

  • Le 22 décembre : c’est la traditionnelle « lotería de Navidad ». Tous les espagnols jouent à la loterie afin de « tocar el gordo » (= toucher le gros lot).
  • Le 24 décembre : c’est ce que l’on appelle la « Nochebuena ». Les espagnols réveillonnent aussi en famille tout comme nous. Ils vont à la « misa del gallo » (= la messe de minuit) afin de fêter l’arrivée de Jésus. Mais contrairement à nous, ce n’est pas le Père Noël qui apporte les cadeaux à cette date là. Normalement les espagnols n’ouvrent leurs cadeaux que plus tard. Mais en Catalogne, c’est une autre tradition qui existe. Les catalans fabriquent « el tío » représenté par une bûche de bois. La tradition veut que les enfant chantent une chanson à la bûche et la frappent ensuite avec un bâton afin de faire tomber les cadeaux ! Pour une nouveauté culturelle, les élèves ont été servis !


  • Le 28 décembre : c’est « el día de los inocentes », à comprendre le « jour des innocents ». Ce jour correspond à notre traditionnel 1er avril, jour où l’on fait des blagues.
  • Le 31 décembre : c’est la « Nochevieja ». Aux 12 coups de minuit, les espagnols ont pour habitude de manger 12 raisins (chacun représentant un mois) afin que cela leur porte chance.
  • Le 5 janvier: c’est la « Cabalgata  de los Reyes Magos ». Les Rois Mages, Melchior- Gaspar et Balthasar, défilent en chars dans les rues et jettent des bonbons aux enfants. Ce sont eux qui emmèneront les cadeaux aux enfants, et non le Père Noël, bien que l’image de celui-ci soit de plus en plus présente.
  • Le 6 janvier : les espagnols ouvrent enfin leurs cadeaux, et pour les catalans, c’est la deuxième fois !

Au collège, nos correspondants font aussi, pendant la période de Noël, des petits origamis en papiers pour la « marató », une association qui récolte de l’argent pour les recherches sur les maladies. De plus, certains élèves ont recréé la scène de la Nativité en organisant une crèche vivante.

En réponse, les élèves de Preuilly sur Claise ont envoyés, en espagnol, des lettres expliquant aussi comment se déroulent les fêtes de fin d’année en France.